samedi 12 janvier 2019

Blouse Milan maxi confort !

Hello les filles !

Pourquoi est-ce que quand j'écris "Maxi confort" j'ai l'impression de vanter une marque de couches culottes ?
Bon, alors, je le change mon titre ?

Non, je ne le change pas parce que ma blouse Milan toute neuve, elle envoie les gars ! On l'imagine comme ça toute discrète, une blouse noire perdue au milieu de mes nombreuses autres fringues noires, sauf que celle-ci, je n'oublierai pas de la porter : elle colle pile à tout ce que j'aime !

Vous connaissez surement la blouse Milan ? J'avais acheté le PDF il y a déjà un bon bout de temps et je l'avais cousue (ICI) il y a un peu plus de deux ans.
Cette blouse, je crois que c'est un de mes premiers vêtements cousus main que j'ai autant porté. J'adorais ce tissu, j'adorais la forme de la blouse. Elle a fini par craquer au niveau des enformes de poignets puis le tissu s'est détendu à l'arrière des emmanchures.
Bien que cousue en 40, elle me serrait un poil niveau carrure.
Ca ne me gênait pas quand je la portais, mais c'est néanmoins à cause de ce petit inconvénient qu'elle a fini par lâcher.

Je pouvais la coudre en 42 et ajuster à ma morphologie lors des essayages...ouais, c'est ce que j'avais prévu car je voulais la coudre à nouveau cette blouse !

.........Et si je la cousais dans un tissu extensible ?


C'est ce que j'ai fait le jour même ! J'avais en stock un coupon de jersey viscose (dont j'ai oublié la provenance) Il était léger et assez glissant mais pouvait sans problème convenir à la blouse que j'avais en tête !


J'ai coupé ma blouse en 38 (quand on utilise un tissu extensible, on prévoit d'office une taille de moins qu'avec un tissu chaîne et trame)

J'ai supprimé le décolleté dos et supprimé la parmenture que j'ai remplacée par une bande d'encolure classique.
Comment connaître la longueur de la bande d'encolure avec cette encolure modifiée ? Il suffit de mesurer la longueur de l'encolure et de multiplier ce chiffre par 0,8 (si votre tissu est très extensible) ou par 0,85 (si votre tissu est un peu moins extensible)

J'ai ici multiplié par 0,8 et retiré quelques centimètres supplémentaires tant mon tissu était extensible !
Pour une encolure de 71 cm, j'ai posé une bande d'encolure de 54 cm.


J'ai conservé les pinces poitrine et légèrement cintré les côtés de ma blouse. Les petits volants épaules sont bordés d'un ourlet roulotté à la surjeteuse.
D'ailleurs toute la blouse est ici assemblée à la surjeteuse, hormis le bas de l'empiècement d'épaule là ou l'on insère le passepoil. 


Eh oui, je n'ai pas résisté à l'appel du passepoil ! Ce petit cordon doré fait ressortir le plissé du volant et structure les découpes d'épaules, j'adore !
Alors évidemment, coller un passepoil en sandwich entre plusieurs épaisseurs de tissu extensible et glissant, avec des petites fronces par dessus le marché, ce n'était pas le moment le plus fun mais en bâtissant, ça se passe bien !


Le modèle original a des manches courtes ou des manches 3/4 bordées d'une enforme biseautée,
là, je ne me suis pas embêtée, je voulais pouvoir porter ma blouse sous un gilet ou sous une veste, j'ai donc supprimé l'enforme et allongé les manches en manches longues traditionnelles.
J'ai réalisé les ourlets de manches et du bas de la blouse à la recouvreuse.


Au final, elle est super confortable ma blouse Milan, j'ai conservé l'esprit du modèle avec les petits volants d'épaules et quelques fronces au dessus de l'emmanchure et cousu le reste en version tee shirt.
Du fait de mon tissu extensible, la carrure est impeccable, plus aucune gêne aux entournures !

Patron du 34 au 48
Niveau : Intermédiaire
Tissu : 1,30 m de jersey viscose
Mes modifs : suppression du décolleté dos, remplacement de la parmenture par une bande d'encolure. Manches longues, blouse cintrée.

Mon avis : Un modèle au rendu plutôt classique en tissu chaîne et trame et plus décontracté en tissu extensible. Quel que soit le tissu choisi, ces petits volants d'épaules sont toujours aussi mignons.



Bonne fin de semaine !








samedi 5 janvier 2019

Quand Andréa se la joue chic !

Hello les filles !

Et bien voilà ! Nous sommes en 2019 ! l'occasion pour moi de vous souhaiter une belle année, pleine de joies et de créativité !

Et pour commencer cette nouvelle année, quoi de mieux qu'une petite cousette tranquille ? Allez, vous reprendrez bien une nouvelle version du sweat Andréa ?

Après pas mal de versions cousues, par exemple (ici) ou encore (ici), Andréa est devenu mon patron de sweat de référence. Un patron que je connais bien et que peux maintenant modifier facilement en fonction de mes envies.
Parmi mes patron de référence, on trouve aussi l'incontournable tee shirt Plantain (Deer and Doe), la chemise Septembre (atelier Charlotte Auzou) ou encore la blouse l'indispensable (Delphine et Morissette)...de bons basiques que je peux hacker facilement sans avoir la crainte du résultat.

Cette fois, c'est une version chic d'Andréa que j'ai voulu coudre.
J'avais regardé et ausculté tout un tas de pulls et sweats aux cols ornés de dentelles chez Naf Naf. J'en avais croisé de super canons également chez Sézane et dernièrement c'est sur le compte insta de Madinestel que j'ai craqué pour un sweat dans ce même esprit avec en plus des poignets à petits volants lurex trop mignons.

Je me suis donc inspirée de son joli sweat pour coudre le mien ! Pas de grandes modifications en vue, ça allait être rudement fastoche c't'affaire !


J'ai commencé par commander ce fameux bord côtes qui m'avait tapé dans l'oeil. Après avoir été en rupture il était à nouveau dispo ! yessssss ! (voir) ainsi qu'un coupon de molleton écru (1,30 suffisent pour un 38/40)
Si à réception j'étais enchantée de mon bord côtes, j'étais un peu déçue de mon molleton. Il n'était ni chaud, ni moelleux, ni très extensible. Plutôt fin et composé de pas mal de coton, il se froissait et était assez dur à piquer.
Tant pis, je l'avais, j'allais l'utiliser !

J'ai coupé mon sweat en taille 38/40 en gardant mes modifications patron habituelles :  je rabote le léger renflement du patron au niveau des hanches et j'ajoute quelques cm en longueur.

Par rapport au sweat Andréa de base j'allais donc
* border mon encolure de dentelle
* ajouter une fausse patte de boutonnage sur l'épaule
* utiliser ce super bord côtes volanté lurex pour les poignets

J'ai légèrement creusé l'encolure car je ne voulais pas d'une dentelle qui remonte sur le cou. Sachant en plus que l'ajout de dentelle risquait de diminuer l'élasticité de mon encolure, mieux valait ne pas prendre le risque d'avoir le kiki serré ou la tête qui ne passe pas !

J'avais en stock un morceau de broderie anglaise idéal pour ce projet mais pas assez haut pour que ma dentelle dépasse de l'encolure après assemblage. je l'ai donc cousu sur un ruban gros grain pour gagner 1,5 cm de hauteur :
Puis je l'ai légèrement froncé à la base à l'aide d'un point large.

Comme toujours avec les tissus extensibles, mon sweat a été entièrement assemblé à la surjeteuse.
J'ai d'abord réalisé les coutures d'épaules puis j'ai fixé la fausse patte de boutonnage :

1) j'ai découpé un rectangle de papier patron de 15cm par 17 cm. j'y ai dessiné la ligne centrale et les marges de couture haut et bas de 1 cm. On a le creux de l'encolure à gauche et l'emmanchure à droite, je les ai dessinées puis découpées sur mon patron de patte de boutonnage.

2) j'ai découpé ma patte de boutonnage dans mon tissu selon mon patron (elle reste en papier ci dessus pour mieux visualiser le truc !)

3) j'ai placé ma patte de boutonnage end/end avec mon sweat en postionnant le tracé de la marge de couture inférieure de la patte de boutonnage environ 3 cm en dessous de la couture d'épaules du sweat. j'ai piqué.

4) J'ai relevé la patte de boutonnage, on se retrouve envers patte contre endroit sweat.

5) On replie ensuite selon la marge de couture supérieure et on pique à 2 mm du bord !

J'ai ensuite suivi les instructions d'assemblage du patron en tenant compte pour ce modèle de la faible élasticité de mon molleton lors de la mise en place de la bande bas et de la bande d'encolure.


Concernant l'encolure : j'ai préféré fixer ma bande de broderie anglaise après avoir posé mon encolure car mon molleton assez raide peu extensible était une calamité à piquer à la surjeteuse.
j'ai donc fermé ma bande de dentelle, je l'ai ajustée à la dimension de mon encolure puis épinglée et enfin cousue sur mon surjet à l'aide d'un point zig zag à la machine à coudre.

J'ai ensuite surpiqué à 2 mm le pourtour de l'encolure pour que la dentelle se positionne bien vers le haut.


Pour ce qui est du bas du sweat, j'aime personnellement resserrer légèrement la bande du bas afin de pouvoir le porter replié vers l'intérieur.....on voit trop souvent sur les sweats le bas un peu large qui pendouille...bof !


Dernière étape ! coudre les petits boutons dorés sur l'épaule et réquisitionner fifille n°2 pour prendre quelques photos !


Même s'il est beaucoup moins chaud et douillet que ce que je souhaitais au départ, je dois avouer qu'il est mignon ce sweat et je suis fan de son petit côté chic !


Patron : Andréa - Petit patron (du 34 au 48 et maintenant en grandes tailles sur le site)
Niveau : Intermédiaire
Tissu : 1,30 mètres de molleton en taille 38/40
Difficultés : coudre un tissu extensible, pose de bord côte, pose bande d'encolure...
Mes modifs : encolure creusée d'1cm. Cotés bas rabotés. Ajout d'une fausse patte de boutonnage, d'un ruban dentelle à l'encolure.



Bon week end !





samedi 29 décembre 2018

Ma combi de Noël : Petra !

Hello les filles !

Cette année pour Noël, je manquais de temps mais j'avais envie de de confort et d'un tant soit peu de chic !

J'avais envisagé l'option confort ultime : Le jeans ! Vous me direz, avec un bonnet de père Noël vissé sur la tronche, ça peut le faire ! On est dans le thème ! Quoique pour ce qui est du chic, on repassera !

J'avais alors envisagé la petite robe chic (voir) je l'avais cousue pour Noël il y a deux ans et malgré mon allergie aux robes en général, j'avoue que je l'aime beaucoup.

Mais mon plaisir quand arrive le temps des fêtes est de me coudre un petit quelque chose...et j'avais justement acheté le patron de la combinaison Petra !
Allez ! je trouverai bien le temps de la coudre cette combi ! Je me suis donc commandée un joli crêpe épais et très légèrement extensible.
A réception, j'étais enchantée de mon tissu : il était fluide mais d'une bonne tenue. Il ne se froissait pas et cette légère élasticité allait à coup sur renforcer le confort de ma combi !


Bon, la combi n'est évidemment pas le vêtement le plus simple à coudre, je me doutais qu'avec mon 40 épaules/poitrine et mon 36 en bas, j'allais devoir réaliser moult ajustements !

J'ai donc découpé mon patron en un petit 40 pour le haut qui rejoint un 36 pour le bas.
Au final, je dirais que ce modèle taille plutôt grand puisqu'un 38 en haut et un 34 en bas auraient suffi !

J'ai ajusté la stature du modèle prévu pour 1,70 m à mon mètre soixante et des brouettes en formant un pli horizontal sur le patron au milieu buste et un autre sur les milieux cuisse : (3 cm de moins sur le haut et 3 bons cm sur la longueur jambes)

J'ai également cintré la combi au niveau de la taille et ajouté des manches longues.


Les poches sont super mignonnes, bien placées et profondes juste comme il faut ! Du coup, quand je porte ma combi...c'est systématiquement les mains dans les poches !


Le décolleté qui me semblait assez profond parait finalement plutôt sage en photo.
J'ai résorbé un très léger embu de manches par quelques fronces en haut de l'emmanchure, ce qui structure le modèle en apportant confort et féminité.


Au niveau du montage, on commence par le bas. On fixe les poches au devant, puis on forme le pantalon.
Là, je voulais prendre le temps d'ajuster au maximum et c'est.... en petite culotte que j'ai cousu mon pantalon afin de gagner du temps lors des trouze mille essayages !!!
Si je n'ai pas touché à la profondeur de la fourche, j'ai pas mal cintré la taille et retiré 5 bons centimètres de largeur jambes.


La combinaison Petra se ferme au dos grâce à une fermeture invisible (60cm) Ce qui n'est pas vraiment compliqué en terme de technique mais promet quelques belles contorsions en s'habillant ! Et je ne parle même pas des pauses pipi ! Bon, en même temps, c'est une combi hein ! alors on se contorsionne et on assume !


Bien que d'un niveau 3/4, il n'y a pas à mon sens de véritable difficulté technique lors de la construction de cette combi. Le col V est maintenu par une parmenture (j'ai d'ailleurs réalisé une sous piqure pour que mon crèpe assez fluide reste bien en place)
Le secret de la réussite est cette fois encore de multiplier les essayages, de ne pas hésiter à bâtir afin d'ajuster au mieux à sa morphologie.


Je n'aimais pas l'effet droit sur la photo du modèle, je l'ai donc cintrée et je la porte ceinturée !


J'ai cousu une ceinture Obi en suédine effet daim réhaussée d'un passepoil doré : Et en plus, elle est réversible !


Et puisqu'on est sur un total look handmade, cette tenue était l'occasion idéale pour ressortir ma pochette patch (voir) cousue au printemps dernier !


Et le patron, on en parle ? Il est bien conçu, les explications sont claires et suffisantes même si un ou deux schémas supplémentaires seraient les bienvenus à certaines étapes. Je n'avais encore jamais cousu de patron de cette marque, j'ai beaucoup aimé les petites touches d'humour glissées dans le livret explicatif.

                                        
 Modèle : combinaison Petra - Louis Antoinette 11 euros en PDF
Niveau : 3/4 
Fournitures : 2,80 m de crèpe viscose noir - 1 fermeture invisible 60 cm - Thermocollant léger.
                                    Techniques : col sur parmenture, pose fermeture invisible, pinces, ajustements.
                                      Mes modifs : J'ai cintré le modèle et ajouté des manches longues.

Mon avis :
 j'appréhendais un peu cette cousette dans le sens ou j'avais en tête ce que je voulais obtenir précisément et je n'avais jamais ni cousu, ni même porté de combi ! 
"Mais t'inquiètes ! la combi, ça va aller tout seul, tu verras"...je ne crois que ce que je vois !!
Le rendu est au final plutôt satisfaisant, la couture était agréable, j'aime !


Cette tenue de Noël sera le dernier post de cette année, je vous retrouve donc en 2019 pour de nouveaux articles. J'en profite pour vous remercier pour votre présence par ici, pour votre fidélité, pour l'interêt que vous portez à mes petites coutures...
Je vous bise bien fort les copinautes et je vous retrouve très bientôt !