mardi 22 août 2017

Accro aux indispensables !

Hello les filles !

Aujourd'hui, je vous présente deux nouvelles petites blouses toutes en légèreté.
Enfin, nouvelles, elles ne le sont que partiellement puisque le modèle est un de mes favoris du moment, déjà cousu à plusieurs reprises : L'indispensable de Delphine et Morissette.

Je dois développer une addiction aux modèles Delphine et Morissette ! Après avoir cousu 3 blouses Flammenco il y a quelques mois, je viens de finir ma quatrième Indispensable.
Rien à redire sur ces patrons, la taille est parfaite, les modèles tombent bien, les explications sont limpides et les vêtements toujours agréables à réaliser.

Si j'ai cette fois ressorti le patron de l'Indispensable, c'était pour un cadeau ! Ma cousine avait craqué sur le modèle et essayé la mienne. Son anniversaire arrivant à grands pas, je savais comment lui faire plaisir !
Etant blonde et toute fluette. J'ai choisi pour elle une petite viscose pastel et décalqué le patron en taille 36.
Elle reçu son paquet et découvert sa blouse il y a quelques jours, je peux donc vous la montrer :
J'ai réalisé le modèle avec basques sur les côtés sans rien changer au patron.
Et même que je lui ai emprunté sa blouse le temps de prendre quelques photos !
Un peu gênée aux entournures tout de même mais le 36 ne m'allait pas si mal.

Je rentrais dans le 36....Et si après mon indispensable bien loose réalisée en Juin en taille 40 j'essayais à présent de me coudre une nouvelle blouse un peu plus ajustée, pile à mes mesures. J'avais justement dans mon stock une chouette viscose texturée dans des tons orangés (soldes été Mondial Tissus).

J'ai décalqué à nouveau mon patron mais cette fois en taille 38 pour le haut qui se prolongeait en 36 à partir du bas de l'emmanchure.
J'ai ajouté pas mal de profondeur à la pince poitrine et je l'ai descendue de 3 bons cm.
J'ai adapté la hauteur de ma blouse à ce que je souhaitais obtenir, elle est donc un peu plus courte devant.
J'ai également remonté l'encolure dos que je trouvais un poil trop échancrée.
Et me voilà avec une nouvelle indispensable aux couleurs vitaminées !
Elle est fluide et toute douce et sera parfaite pour réveiller mes tenues d'automne.

Ce tissu était un plaisir à coudre mais revers de la médaille, il a tendance à se chiffonner assez facilement...pas grave, ma blouse est super confortable et exactement à mes mesures, je l'adore !
Une couleur finalement assez facile à associer.
Cette quatrième indispensable sera -t-elle la dernière ? Rien n'est moins sur !
Maintenant que j'ai le patron parfait, plein d'idées d'adaptations me trottent dans la tête !

On se retrouve très vite avec des matières extensibles !

Bonne semaine !



mardi 15 août 2017

Les pochouettes !

Bonjour les filles !

Après m'être appliquée et concentrée sur la réalisation un chouia technique de la veste slowly, j'avais très envie d'une petite session "couture facile".
J'avais croisé pas mal d'images inspirantes sur Pinterest puis fait un tour dans mes simili cuirs et déjà les idées fourmillaient, les modèles prenaient forme, les tissus s'associaient...
Mon bloc notes toujours à portée de mains, je dessinai les modèles que j'avais en tête et élaborai un patron simplissime.
Mes pochettes mesureraient 26 x 19 cm une fois finies et associeraient simili cuir et tissus d'ameublement.
Et pour le chic et le girly....sequins et paillettes..... en petites touches !
Attention, déferlement de pochouettes en tous genres ! 

On commence avec la première pochette cousue : simili cuir noir et tissu d'ameublement.
Pour la petite touche pailletée, j'ai simplement recyclé mes chutes de flex doré et bordé ce détail d'une surpiqure contrastante.

Un joli tissu imprimé pour la doublure :

Même taille et même modèle pour la seconde pochette :
Un tissu coton (triplure en molleton thermocollant pour la tenue) associé ici au simili cuir.
Doublure coton et pour de jolies finitions, les côtés de fermeture éclair en tissu assorti.

Je vous montre la troisième ?
Celle ci est un peu différente, les paillettes ont cédé la place au ruban à sequins :
Le fond est en volume et elle comporte une dragonne en satin amovible.
Doublure coton à petits pois et gland fleurette à la fermeture éclair, elle est un peu plus grande et mesure 27 x 20 cm.


On continue avec de la suédine aspect daim !
J'avais trouvé un coupon de cette belle suédine épaisse chez Mondial tissu, elle est parfaite pour la couture d'accessoires.
Suédine taupe et simili dragon bleu marine rehaussé d'un passepoil doré.
Dragonne amovible fixée à la fermeture éclair.

Et puisqu'il était question de simili dragon ! c'était le moment ou jamais de dégainer le dragon rose !
Je suis fan de ces simili cuirs au rendu très classe, légèrement brillant, ils s'associent à merveille à la sobriété de la suédine

Allez, une petite dernière que je viens de finir de coudre :
Suédine toujours et ce tissu d'inspiration seventies que j'adore ! Surjeteuse obligatoire pour limiter l'effilochage et triplure en molleton thermocollant pour la tenue.
Doublure en coton taupe uni et dragonne amovible fixée sur le côté de la pochette. Celle ci est un peu plus petite, elle mesure 23 x 19 cm
Si vous arrivez à la fin de cet article fleuve c'est que vous avez résisté au déferlement de pochouettes !
J'ai beaucoup aimé coudre ces accessoires et je suis maintenant assez tentée par un modèle de sac besace bien connu sur la toile...
Céderais-je à l'appel du sac besace ?

J'ai pour le moment rangé mes tissus épais et ce sont deux petites viscoses qui ont pris place sous mon pied de biche.

Je vous montre ça très vite.
Bonne fin de semaine.


dimanche 6 août 2017

La veste slowly

Bonjour les filles !

Aujourd'hui, on parle encore couture ! Mais comme je vous le disais dans mon dernier article, cette fois, je couds pour moi !
J'avais envie de quelque chose d'un peu consistant, envie d'apprendre et d'évoluer niveau technique, envie de me concentrer à donf, de baver d'application et de pouvoir me coucher le soir fourbue mais satisfaite !

C'est sur la veste Slowly que mon choix s'est porté. Slowly, vous la connaissez ? c'est cette petite veste à la fois classique et originale créée par la jolie girafe.

J'avais remarqué ce modèle il y a déjà un moment et j'ai finalement craqué et téléchargé le patron dernièrement. J'avais en stock un joli double crêpe noir de chez Bennytex. Y'avait plus qu'à !

D'un niveau 3/4 Slowly n'est pas à proprement parler une pièce très compliquée à réaliser. Evidemment, on retrouve des aspects techniques assez pointus tels que les pinces prises dans les découpes des poches, les poches passepoilées et la doublure mais grâce aux pas à pas sur le blog parfaitement illustrés, avec un peu de minutie, tout se passe bien.
C'est cependant un modèle assez long à réaliser.

Grace aux pas à pas j'ai pu maîtriser facilement les pinces et les poches, j'ai pris mon temps et je n'ai pas hésité à bâtir dès que le travail nécessitait un peu de précision.
Mon tissu avait un joli tombé et ne se froissait pas, parfait pour ce style de veste par contre il était légèrement extensible, glissant et ne prenait pas du tout le pli ce qui ne m'a pas facilité la tâche !

C'est parti pour les photos !
Oups ! Rendu du noir en extérieur plus qu'improbable, dommage, on se contentera de photos en intérieur !
La pince verticale qui pivote à 90° pour continuer dans la découpe de la poche...pas de souci !
Entoilage de l'emplacement intérieur de la poche et des points de bâti en pagaille !
Préparation de la poche passepoilée....chouette, de la technique !
On finit de coudre l'extérieur de la veste...
Puis on coud la doublure de façon quasi identique (mea culpa pas encore repassée ici !) puis on assemble les deux.
Après d'une dizaine d'heures de travail, ma veste était terminée !
J'aime les découpes du col qui apportent une touche originale à ce modèle !
Etant assez large d'épaules, et pour éviter un look trop guindé j'ai choisi de ne pas poser d'épaulettes ni de cigarettes de manches.
Il fallait bien que je fasse une bourde : j'ai manqué de précision au niveau de la longueur de mes manches...j'ai raccourci la manche lors de l'essayage de la face extérieure sans penser à raccourcir la doublure manche en conséquence...au final, la doublure arrive à fleur de la manche et non en retrait. Un bon coup de repassage devrait résoudre le truc !
Euh...le moustachu prêt à tout pour une photo !

Un modèle à refaire sans hésitation ! j'ai déjà annoté mon patron pour une prochaine fois !
Et si ce coup d'essai ne m'a pas vraiment posé de problème, une fois quelques ajustements faits, maintenant que la technique est acquise, je vais pouvoir m'amuser et coudre la petite veste parfaite !
Modèle : Slowly odv La Jolie girafe  5 euros en pdf
Tissu : 1,60 m (tissu extérieur) 1,20 m (doublure)
Niveau 3/4
Temps de réalisation : 10 heures environ pour moi, assemblage pdf compris.

Mes modifs : 
Hauteur du col rabotée.
Veste raccourcie de 2 cm
Manches raccourcies de 3 cm

Edit du 10 Août : 
J'ai finalement suivi le conseil de Martyne (en commentaire) et repris la doublure de ma manche.
Quelques petits points à la main suivis d'un coup de repassage et la doublure ne se voit plus ! Le rendu est parfait !


Des accessoires à venir dans le prochain article !
Bonne semaine !