dimanche 7 août 2016

Relooking : un fauteuil Voltaire

Je vous en parlais dans l'article précédent, aujourd'hui, il sera question de relooking !
Pour celui-ci, je ne compte pas les heures passées, les jurons assénés et les courbatures engendrées.
Mais au regard du résultat : aucun regret, j'adore le nouveau look de ce vieux Voltaire...
Pourtant, il ne m'est pas destiné...dommage !

Allez, je vous plante le décor : Ma grande sauterelle fêtera ses 18 ans ce mois ci. Outre le fait que cette perspective me file quelques cheveux blancs, elle marque aussi le début d'une vie plus autonome pour la demoiselle : permis de conduire et chambre d'étudiante sont au programme pour la rentrée.

Sa chambre d'étudiante, son premier "chez elle", un espace partiellement meublé, plutôt ancien mais lumineux et plein de cachet.
Pour finaliser l'aménagement de sa chambre et apporter une touche personnelle, en plus des quelques rangements indispensables, mademoiselle voulait un petit coin salon.

Pas question de céder à la facilité et de filer chez le suédois ! c'est au dépôt vente que la miss m'a entraînée (et j'avoue ne pas avoir beaucoup résisté !)

Après avoir choisi une petite table de salon en verre (qui sera parfaite entourée de quelques poufs) c'est sur un fauteuil voltaire que Mademoiselle a craqué...vendu une bouchée de pain parce que bien avachi...regardez moi cette assise raplapla !


Allez, on essaie de lui donner un coup de frais à ce vieux voltaire ? c'est parti !

Première étape : armée d'une tenaille et d'un couteau à huîtres (on ne se moque pas, le couteau à huîtres est l'instrument indispensable pour venir à bout des clous et agrafes récalcitrants !) j'ai réussi après une grosse après midi de labeur à débarrasser le fauteuil du nombre impressionnant d'agrafes qui maintenaient la toile.
Suivit un ponçage à grain moyen puis fin.

Le lendemain, je consolidai les sangles fatiguées au dos du fauteuil et pour regonfler l'assise et le bas du dossier, je glissai de la fibre de remplissage pour coussins sous la mousse en place jusqu'à obtenir une forme régulière et bien bombée.


Je passai ensuite à l'étape peinture avec une sous couche d'accroche puis 2 couches de peinture noire satinée (V33 bois)
Restait à recouvrir le fauteuil de son nouvel habit !
J'utilisai l'ancienne toile comme patron pour découper les différentes parties aux mesures exactes et surjetai les bords pour les consolider et éviter qu'ils ne s'effilochent. (Tissu d'ameublement Mondial tissu)

Je mis en place et tendis la toile avec une multitude de petits clous à tête (à l'ancienne, quel boulot !) recouverts à l'étape suivante par les clous de tapissier.

Et ensuite ?
Eh bien le fauteuil était terminé :

Afin d'apporter une touche contemporaine à ce fauteuil très classique, j'ai cousu un coussin en coton noir agrémenté d'un flex maison.

Verdict du mini moustachu : testé et approuvé !

Suite de l'histoire : en me promenant sur une brocante, je suis tombée sur un grand miroir...ethnique !
(Pas de photo "avant" cette fois)
J'ai démonté les côtés en bambou du miroir et après un petit coup de peinture noire et une patine dorée sur toute la structure, je les ai remplacés par mes chutes de tissu (tissu réversible utilisé ici sur l'autre face)
Quelques stickers pour une finition sympa et hop ! Mademoiselle a maintenant un miroir assorti à son fauteuil chouchou !


Je le trouve plus stylé maintenant ce vieux Voltaire !

Bonne semaine !




7 commentaires:

  1. Rien ne se perd, tout se transforme et toujours en beauté grâce à toi.
    Ta sauterelle va être heureuse dans son nouveau cocon et elle pensera à toi tous les jours tout en se reposant ou en se faisant belle.
    Bon emménagement.

    RépondreSupprimer
  2. Simplement superbe !

    Bonne semaine

    Kath

    RépondreSupprimer
  3. Waouh ! Quel look une fois passé entre tes mains !!!!
    Bravo.

    RépondreSupprimer
  4. J adore ! Bravo !!! Je fais de même, avec du vieux je fais du neuf !!! ;-) Bonne journée. Lena33

    RépondreSupprimer
  5. Une rénovation de toute beauté !!
    Bravo

    RépondreSupprimer
  6. Superbe! Les heures de travail sont récompensées...
    Bisous
    Odile

    RépondreSupprimer
  7. T'es une bête...tu devrais descendre de la colline et aller en ville...tu ferais un carton...
    Tatacha.

    RépondreSupprimer

Vos avis, questions, impressions...Je vous écoute !

Pour publier un commentaire :

- Saisir votre texte dans le cadre.
- Sélectionner Nom/URL dans le menu déroulant et compléter (ou utiliser votre compte google)
- Publier !