samedi 14 mai 2016

Singer 128 Vencedora.

Il y a de ça quelques mois, je vous présentais Mamie. (Que j'ai depuis rebaptisée Rosemonde !) Rosemonde, restaurée, graissée et polishée coule désormais des jours heureux dans l'atelier ou je la couve du regard, ne manquant pas une occasion de la photographier, laissant parfois fifille n°2 tourner son volant et s'entraîner au doux maniement de sa pédale, émue de voir ma minette de dix ans faire ses premiers points, émerveillée par le fonctionnement de cette machine plus que centenaire.

J'ai d'ailleurs récemment relooké la boite à couture de mes 12 ans qui a naturellement trouvé sa place près de la vieille machine.


C'est donc à cause de Rosemonde que j'ai rencontré Maryvonne ! 
J'étais ce jour là en expédition au fond d'une grange poussiéreuse, papotant avec le monsieur qui comme chaque année, exposait ici tout son attirail de vieilleries en ce jour de brocante.
Je m'attardai devant une machine à coudre ancienne au décor original et étonnamment bien conservé, elle est belle celle là me dit le vendeur en blaguant, elle t'intéresse ? tu en donnerais combien ? 

Je m'éloignai en souriant. Pas intéressée lui répondis-je et je lançai un prix dérisoire pour le faire enrager...... je n'en crus pas mes oreilles quand il me répondit "d'accord"!

J'hésitai alors entre juron et danse de la joie ! Elle avait de beaux restes Maryvonne mais qu'est-ce que j'allais bien pouvoir en faire ? la retaper, c'est évident....et je dois avouer que la perspective de cette restauration me plaisait déjà !

Maryvonne fut promptement dépoussiérée, elle était en très bon état malgré quelques attaques de rouille et ce qui m'inquiétait le plus : le mécanisme bloqué.
C'était un modèle Singer 128 au décor vencedora, sortie d'usine en octobre 1927 à Elisabethport (New jersey USA)
La voilà avant restauration :
Je commençai par un huilage intensif, le mécanisme restait bloqué... Le dégrippant prit la relève et au bout de deux jours, le mécanisme du pied de biche se remit à fonctionner. En la faisant bouger régulièrement, la tige d'aiguille commença à se débloquer...ma machine tournait ouf !

Démontage, nettoyage et décapage des pièces métalliques, ponçage du plateau, peinturlurage du piètement en fonte, vernissage du plateau, remise en état de la courroie de cuir...

Dernières retouches peinture avant de m'attaquer à l'étape ultime : la couture !

Cette machine est équipée (tout comme ma 28k) d'une navette vibrante dans laquelle se place une bobinette. Mais ce modèle, plus récent a un bouton d'éjection de la canette et son bobineur est positionné en haut.
J'ai mis en place un tampon graisseur (feutrine imbibée d'huile) dans le logement de la navette et préparé ma bobinette.

Réglage de la tension du fil, réglage de la longueur de point, une aiguille neuve....et la magie opère...elle fonctionne du tonnerre !
La voilà restaurée et opérationnelle :
Super contente de cette restauration, elle est toute pimpante Maryvonne ! 
Je crois que je deviens addict à ces belles mécaniques anciennes...c'est grave docteur ?

Bon week end !


9 commentaires:

  1. increvables ces machines une bonne mécanique et en plus elle est joliment décorée bon weekend

    RépondreSupprimer
  2. elle est superbe Maryvonne !!même si elle ne fonctionnait pas, elle me plairait ...mais pas assez de place !!continuez à nous émerveiller

    RépondreSupprimer
  3. Tu as trouvé ta vocation, docteur en machines à coudre. Et dire que j'ai mis à la déchetterie celle de ma mère, qui lui ressemblait beaucoup et fonctionnait encore.

    RépondreSupprimer
  4. Maryvonne est magnifique, tout comme sa copine Rosemonde !!! Quel superbe travail tu as fait!
    Bizzzz et doux lundi ...
    Sara

    RépondreSupprimer
  5. Oh la la, elle est trop belle ta MAC restaurée !
    J'en ai une dans mon garage qui attend qu'on se penche sur elle mais je ne pense pas qu'elle soit aussi fleurie!

    RépondreSupprimer
  6. Tu vas bientôt pouvoir ouvrir un musée des machines anciennes. Elles sont superbes toutes les deux et Maryvonne a des motifs que je n'ai encore jamais vu.
    La mienne est belle et fonctionne très bien mais est plus récente que la tienne et pas aussi jolie.
    L'avantage de ces vieilles machines c'est que l'on peut tout démonter et réparer. Va faire ça avec nos électriques/électroniques d'aujourd'hui !!!

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique travail. J'adore les vieilles machines singer et celle la est vraiment très belle

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique !et quelle belle restauration !j'en ai acheté une il y a quelques années sur une brocante pour 10€ mais je n'ai pas le meuble qui avait été vendu à part ! Mais la machine est tellement belle.Elle est décorée d'un superbe sphinx doré et d'une bordure de fleurs stylisées art déco. J'ai aussi la vieille singer de ma belle-mère qui fonctionne très bien et celle de ma maman dans son meuble et qui doit encore fonctionner.

    RépondreSupprimer

Vos avis, questions, impressions...Je vous écoute !

Pour publier un commentaire :

- Saisir votre texte dans le cadre.
- Sélectionner Nom/URL dans le menu déroulant et compléter (ou utiliser votre compte google)
- Publier !