mardi 17 juin 2014

Fimo professional

Il y a quelques mois, Staedtler sortait sa toute nouvelle gamme fimo : la fimo professional, destinée à remplacer la fimo classic.

J'ai reçu de la part de mon partenaire Creavea un assortiment de pains de cette nouvelle pâte. J'ai donc eu le plaisir de la découvrir et de la tester au travers de diverses utilisations, je vais vous faire partager mes premières impressions.
J'étais particulièrement curieuse de tester la série doll art, des pâtes aux couleurs lumineuses allant du porcelaine au chair foncé.

Ce qui change : 
Des pains de 85g au lieu de 56 pour la soft ou la classic. (Ils existent aussi en pains de 350g)

Des paquets refermables (j'ai joué le jeu pour les premiers, mais n'étant pas plus douée pour ce système que pour celui à languettes des pains traditionnels, j'ai massacré les paquets suivants !)

Une pâte divisée en barres avec une coupe au milieu.

Pour en savoir plus sur les caractéristiques de cette nouvelle pâte, c'est ICI

On fimote :
J'ai choisi d'utiliser les pains de "doll art" de la façon la plus évidente : modelage de poupettes !

Inspirées par Cendrine et son tutoriel Kokeshi (ICI), mes poupettes mesurent 8 cm et sont articulées au niveau des jambes. Visages peints à l'acrylique.

Super agréable à modeler, je ne sais pas encore si elles seront montées en sautoir ou en bijou de sac.

Afin de tester la fimo pro dans un usage différent, j'ai ensuite réalisé un faux ivoire (tuto ICI) j'ai utilisé plusieurs couleurs de la gamme doll art, un peu de doré et de beige.

Mon ivoire était impeccable ! 

J'ai choisi de l'employer dans des pendentifs façon patchwork, alliant cuir, bois et ivoire.
Mise en place de très fines plaques à l'aide de la lame, un travail minutieux, parfait pour juger de la plasticité de la bête !

Et alors, ça donne quoi ?

Le rendu des couleurs est parfait après cuisson, la facilité de ponçage reste inchangée, de même que l'étape vernis ou polissage. 

La pâte se manipule facilement, sans coller, les plaques, même très fines ne gondolent pas.

La pâte est heureusement plus ferme que la fimo soft, mais reste à mon avis plus souple que la fimo classic. Elle n'en est que plus facile à conditionner et à travailler, mais attention toutefois aux empruntes de doigts dans les modelages et aux assemblages très minutieux ou sa souplesse reste un petit handicap.

Que ce soit en modelage simple, en canes, en effets matières ou même en assemblages, la fimo professional tire son épingle du jeu, elle est agréable à travailler, polyvalente et le rendu est parfait.

Retrouvez les produits Fimo Professional ICI



Ambiances :

Mini poulette en balade !

Bonne semaine !
           ☼