mercredi 27 mars 2019

Monceau version moumoute !

Hello les filles !

Z'avez vu ? Le printemps est là ! Même qu'on va enfin pouvoir sortir les tenues plus légères, profiter du soleil et de sa douce chaleur ! Sauf qu'en Lorraine, si l'on s'imprègne avec une délectation non dissimulée des premiers rayons de soleil, pour ce qui est de la chaleur, c'est pas encore ça : on se gèle les cacahuètes ! On gratte le pare brise le matin ! On s'emmitoufle pour s'acquitter des premières missions jardinage tout en essuyant d'un revers de manche rageur cette fourbe et encombrante goutte au nez !

Alors pour affronter les petits matins frisquets, j'ai cousu une veste moumoute à fifille n°2 !


Pour ce qui est du modèle, j'ai choisi un patron basique bien connu : le Gilet Monceau.

C'est au départ une petite veste toute simple à col rond, elle n'est pas doublée et se finit avec des parmentures. Elle se réalise dans toutes sortes de tissus maille pour peu qu'ils aient un peu de tenue et ne nécessite qu' 1,50 mètres de tissu.


J'avais en stock ce tissu imitation peau de mouton (Driessen Stoffen) sur lequel fifille n°2 avait immédiatement craqué. J'ai décalqué mon patron en taille 36 pour sa taille "S" du commerce.

Pour un rendu plus sympa et aussi pour cacher l'intérieur de ma peau de mouton qui était assez moche, j'ai doublé la veste avec un petit coupon de... voile de satin ? voile acrylique ? Bref un tissu soyeux et hyper glissant !


Vous me voyez venir avec mon association de tissus difficiles ?
Rhalavach' non seulement la peau de mouton est une calamité à coudre mais cette petite doublure était tout aussi crispante !
Heureusement que le modèle n'était pas compliqué et que ma surjeteuse a bon caractère !


Une fois ma fourrure découpée, j'ai légèrement aspiré les bords pour éviter d'en coller partout que ce soit dans l'atelier ou dans mes machines lors de la couture.
Mon tissu étant extensible j'ai réalisé l'assemblage de la veste à la surjeteuse (en y allant doucement car c'était assez épais et en utilisant des épingles à têtes de couleur pour les repérer facilement et ainsi épargner les couteaux de ma surjeteuse)


J'ai glissé un ruban gros grain dans la couture d'épaule pour éviter les déformations.
Quand à la doublure, j'ai coupé mon tissu à l'identique de la veste en soustrayant simplement l'emplacement des parmentures dos et devant. J'ai aussi crée un pli d'aisance au dos.


Mademoiselle est venue essayer sa veste au moment de l'assemblage veste/doublure afin d'ajuster la longueur des manches et de choisir sa longueur veste souhaitée.


J'ai ensuite cousu veste et doublure endroit contre endroit et retourné le bazar par un espace non cousu dans la doublure manche, l'assemblage doublure classique !
Il ne me restait plus qu'à finir les bas de manches et réaliser les surpiqures au niveau des devants et de l'encolure, ainsi qu'en bas pour maintenir la fourrure bien en place.


Euh...et le boutonnage on en parle ? parce que sur une fourrure en double épaisseur (parmenture oblige) obtenir de jolies boutonnières vous imaginez bien que ce ne fut pas de tout repos !
J'ai d'abord testé le truc sur des chutes de tissu, J'ai choisi sur ma machine une "boutonnière arrondie classique pour vêtements et tailleurs" que j'ai allongée et épaissie grâce aux réglages. Pour ce qui est de l'aspect de la boutonnière c'était bon mais une fois sur ma veste...pas moyen d'avancer !

J'ai résolu ce souci en plaçant une épaisseur de papier de soie sous mon tissu, contre la plaque d'aiguille de la machine et un morceau de scotch au dessus, sur le tissu à l'emplacement de la boutonnière, et là, miracle, ça glissait tout seul !


Et une fois mes jolies boutonnières réalisées, alors que je contemplais béatement mon oeuvre avec la satisfaction du devoir fait......j'ai percuté qu'il me fallait encore retirer le scotch.......le scotch sur la fourrure.......oh punaise....

Bon, eh bien mademoiselle a sa petite veste moumoute, elle est toute contente, et si ce n'est l'inconvénient de mes tissus pas évidents à travailler, j'ai beaucoup aimé la simplicité de réalisation du gilet Monceau qui est un vrai basique, facilement modulable et modifiable à l'infini.



Patron : Gilet Monceau/Sweat Courcelles (du 34 au 44) 6 euros en PDF
Niveau : Facile
Techniques : coudre des tissus extensibles, réaliser une parmenture
Fournitures : 1,50 de tissu maille (molleton...) boutons ou pressions...
Mon avis : Un patron de base de petit gilet, à avoir dans sa patronthèque 


Bonne semaine !




8 commentaires:

  1. Oulala qu'elle galère. Moi j'aurais tout envoyé balader. Mais tu as réussi un super gilet. Il est canon. Et sans doute super pratique. Il me tente bien, mais en molleton ! J'eviterai les galères. ...Magnifiques photos dans cette forêt sublime . La forêt me manque terriblement. Le désert d'Abu Dhabi est magnifique mais la verdure bien de chez nous fait partie de mon ADN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pascale ! En molleton il sera tout simple à faire, c'est un super modèle, n'hésite pas !
      Je garde un peu de la chaleur du désert et je t'envoie un petit bout de forêt pour faire le plein de chlorophylle !

      Supprimer
  2. Eh bien bravo malgré la simplicité du modèle vu les tissus c'était un sacré travail !!
    Je suis admirative, moi qui commence la couture.....j'imagine la prise de tête !
    Mais quelle satisfaction lorsque c'est terminé !!
    Elle est super sympa cette petite veste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Signé

      Marianne (les caprices de Marianne)

      Supprimer
    2. Oui, les tissus étaient galères mais le modèle est top, même pour une débutante ! Bises Marianne !

      Supprimer
  3. Bendidon, tu t'es amusée à coudre cette moumoute ! Mais le résultat valait le coup !

    RépondreSupprimer
  4. La moumoute maudite !!! Non, en fait j'ai la satisfaction d'avoir vaincu ce fichu tissu et surtout la mini est contente !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup cette version! Très jolie!

    RépondreSupprimer

Vos avis, questions, impressions...Je vous écoute !

Pour publier un commentaire :

- Saisir votre texte dans le cadre.
- Sélectionner Nom/URL dans le menu déroulant et compléter (ou utiliser votre compte google)
- Publier !