dimanche 23 juillet 2017

Histoire de broc'

Bonjour les filles !

Juillet étant la période de l'année idéalement propice au bullage, j'avoue avoir cédé à l'appel tentateur de la procrastination ces dernières semaines et délaissé quelque peu le blog.

J'ai toutefois cousu et bricolé : du simple, du mignon, du coloré, du rapide, de l'agréable...je vais vous montrer ça très vite !

L'un des attraits de la belle saison est aussi pour moi la flânerie au gré des brocantes : un but de balade le dimanche, l'occasion de se bouger, de braver le soleil de plomb, de prendre de vitesse l'orage qui menace, (et aussi accessoirement, de décoller la mini de son écran), totalement investie dans mon rôle de chineuse de pacotille : la démarche indolente mais l'oeil aux aguets, caressant le rêve illusoire de dégoter la merveille absolue, oubliée au fond d'un grenier depuis des lustres et proposée là, sur ce trottoir pour une bouchée de pain.

Cette année pourtant, les quelques brocantes dans lesquelles j'au pu déambuler flanquée de ma mini avaient un goût de déjà vu, il faut croire que les merveilles absolues avaient du se faire la malle de bon matin ou préféraient stagner dans leurs greniers, étouffées sous des couches de poussière...
Les quelques bobines anciennes dénichées au fond d'un carton et brandies telles un trophée sous le nez d'un vendeur aussi ventripotent qu'interloqué furent reposées précipitamment quand que le fourbe et glacial personnage m'annonça un prix délirant !
Je retins à grand peine la répartie pleine de distinction qui me brula les lèvres ce jour là : "Nan mais dis donc Casimir, t'as vu la vierge en string là" ! (oups !)

Quelques semaines plus tard, c'est dans une petite brocante sans prétention que je découvris le graal !
Un panier à ouvrages, une travailleuse et un joli coffret vendus par une dame charmante et pressée de remballer firent mon bonheur !
C'est les bras chargés que la mini et moi regagnâmes la voiture, papotant de nos trouvailles. Je réfléchissais déjà à la restauration de ces petites merveilles qui n'allait pas tarder à suivre...
Sitôt rentrée à la maison, les poilus sur les talons, j'inspectai mes trouvailles avec application...
La première à être restaurée serait la travailleuse. Pas vraiment ancienne mais en bon état si ce n'est le bois extérieur parsemé de taches. Je vous avoue que je n'en avais pas vraiment l'utilité puisque je possédais déjà une travailleuse, mais j'avais furieusement envie de la relooker !
Toute simple, peu encombrante, un bel espace de rangement...
Je ne voulais pas la peindre pour éviter que les frottements causés par des ouvertures répétées ne finissent par user la peinture.
Un simple vernis ne lui donnerait pas suffisamment de style...
Tout en réfléchissant, j'ai commencé à démonter la travailleuse et je l'ai poncée entièrement.
Une fois dépoussiérée, j'ai appliqué une couche de vernis incolore aspect ciré.
Puis une peinture à essuyer effet chaulé (Liberon) à l'aide d'un chiffon en éliminant ensuite le surplus.
Une fois la peinture sèche, j'ai appliqué une nouvelle couche de vernis incolore aspect ciré en délimitant la base des pattes que j'ai elles peintes en noir comme les poignées.

J'ai ensuite remonté la travailleuse.... et la voilà terminée :
Après nettoyage de l'intérieur (que je trouvais terne), je l'ai habillé de fleurs baroques :
Cet espace de rangement ! j'adore !
Un coup d'oeil sur l'effet cérusé :
Cette petite travailleuse me plait beaucoup avec son nouveau look :
Monsieur moustachu après avoir suivi de près la remise en état s'est une nouvelle fois incrusté sur les photos.
L'attrait de la dentelle ancienne...

Allez, sur ce coup je vais être raisonnable, j'ai déjà ma travailleuse, je ne vais pas encombrer mon atelier.
Alors si cette petite travailleuse vous tente, je la vends ! (A venir chercher sur place)
Elle mesure 54 x 26 cm fermée pour une hauteur de plateau de 46 cm (61cm avec la poignée)
et 125 cm de large une fois ouverte.

N'hésitez pas à me contacter pour les questions.

De la couture à venir sur le blog ! il sera question d'accessoires... à moins que je ne vous raconte l'épopée du fameux col tailleur !

A bientôt !


4 commentaires:

  1. Quel beau travail ! Elle est vraiment jolie ainsi relookée cette travailleuse.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien ri en lisant ton billet : ce que tu dis sur ce qui se passe sur les brocantes est tellement vrai !
    Superbes trouvailles : ta travailleuse est magnifique ainsi relookée !!!
    Bises et belle soirée ...
    Sara

    RépondreSupprimer
  3. Voilà une nouvelle vie et une tenue de Star pour cette superbe pièce !!! Quel travail !! xoxo

    RépondreSupprimer
  4. Très belle restauration ! J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer

Vos avis, questions, impressions...Je vous écoute !

Pour publier un commentaire :

- Saisir votre texte dans le cadre.
- Sélectionner Nom/URL dans le menu déroulant et compléter (ou utiliser votre compte google)
- Publier !